Vous êtes ici

Accueil » Collections » Dossiers thématiques » Animaux domestiques » Animaux domestiques
Dossiers thématiques
Publié le : 2/01/2013

Animaux domestiques

Que savons-nous des compétences des animaux, de leurs comportements ? Quelles relations, multiples, entretenons-nous avec eux ? Avec qui et comment voulons-nous vivre ? Première d'un cycle de trois conférences à la médiathèque Gaston Baissette, l'intervention d' Anne-Marie Brisebarre, samedi 24 janvier 2009 a porté sur les statuts des animaux domestiques. 

Anne-Marie Brisebarre est ethnologue, directrice de recherche au Laboratoire d'Anthropologie Sociale (Paris). Ses recherches portent principalement sur les relations entre les sociétés ou groupes humains et leurs animaux domestiques, en France, au Maghreb et en Afrique de l'Ouest. Elles est spécialiste de la transhumance (savoirs pastoraux, pratiques vétérinaires des bergers) et de la place des animaux dans les rituels.
Au Laboratoire d'Anthropologie Sociale, elle est responsable de l'équipe "Anthropologie comparative des sociétés et cultures musulmanes", mais elle s'intéresse aussi au statut des animaux dans les autres "Religions du Livres" (catholicisme et judaïsme).

Nos animaux de compagnie ont-ils une âme ? A propos de quelques observations en milieu urbain (Colloque OCHA, "l'Homme, le mangeur, l'animal. Qui nourrit l'autre ? Paris, 12 et 13 mai 2006)

Conférence : le statut des animaux domestiques

Lors des Rencontres Animal et Société, qualifiées par certains de « Grenelle de l'Animal », organisées au printemps 2008 par le ministère de l'Agriculture, diverses conceptions du rapport aux animaux domestiques ou sauvages, d'élevage ou familiers, ont été exposées par des militants de la protection animale, des universitaires, des praticiens ou des élus. La question du droit des hommes à utiliser les animaux et leurs produits, sous-tendue par celle de la sensibilité et du « bien-être » des animaux, est au cœur des discussions.

Troupeau de moutonsA partir d'exemples issus de ses recherches sur les relations entre les éleveurs et leurs animaux domestiques, en particulier dans le contexte de l'élevage transhumant en Cévennes, mais aussi sur la place des animaux de compagnie dans la vie des familles, Anne-Marie Brisebarre s'interroge sur les statuts de ces différentes catégories d'animaux et sur la frontière de plus en plus mouvante entre humains et animaux dans les sociétés occidentales.

 

 

Résumé

Anne-Marie Brisebarre retrace l'évolution de nos relations aux animaux depuis une trentaine d'années : la montée en puissance des sociétés protectrices des animaux, les débats sur l'inscription d'un droit des animaux. Mais notre regard sur l'animal change selon son statut; l'animal de compagnie est traité à l'égal d'une personne, tandis que l'on ferme les yeux sur les conditions de l'élevage industriel.
Anne-Marie Brisebarre est longuement revenue sur le métier de berger, sur sa connaissance et sa passion des animaux, et les relations de soin et de protection qu'il entretient avec eux; "un contrat domestique" qui pourrait bien servir de modèle.
Les questions nombreuses du public ont permis de revenir sur son sujet d'étude aujourd'hui, l'élevage des autruches.

"Pendant des siècles, a été affirmée la différence entre les hommes et les animaux. Depuis quelques décennies, ce sont les ressemblances entre eux qui sont scrutées. Certains chercheurs, éthologues et philosophes, parlent aujourd'hui d'humains et non humains. L'anthropologue Philippe Descola, dans son ouvrage Par delà Nature et Culture (Gallimard, 2005), adopte cette terminologie qui reflète le système de pensée des populations amazoniennes qu'il a étudiées : des chasseurs-cueilleurs ayant une proximité avec les animaux sauvages dont ils prélèvent, pour leur subsistance, des individus selon des règles strictes fondées sur le respect des espèces animales pour leur préservation, elle-même nécessaire à la vie du groupe humain (il existe un stock fini d'âmes animales qui se réincarnent; la transgression des règles, l'oubli des rituels, entraînent la disparition des espèces animales). Philippe Descola parle là de continuité entre les hommes et les animaux, continuité qu'il a constatée dans diverses cultures.
Ou bien faut-il, comme le fait la philosophe Vinciane Despret dans l'introduction du catalogue de l'exposition Bêtes et hommes, présentée à la Villette pendant l'hiver 2007-2008, aller jusqu'à inclure les humains dans le règne animal ? Elle cite le parti pris de cette exposition : "explorer des situations dans lesquelles animaux humains et animaux non humains se sont transformés mutuellement, se sont affectés, ont échangé des propositions et modifié leurs relations."

Revenant à l'interrogation de départ de cette conférence sur les relations hommes/animaux, Anne-Marie Brisebarre fait siennes les conclusions d'un autre collègue anthropologue, Jean-Pierre Digard, dans son ouvrage Les Français et les animaux, paru en 1999. Selon lui, en France, "les animaux domestiques et même, dans une large mesure, les animaux sauvages ("régulés", "repeuplés", "complémentés", protégés, surveillés...), sont des produits de l'action de l'homme". Il souligne par ailleurs le contraste entre les relations que nous entretenons avec nos animaux de compagnie ("omniprésents, maternés, surprotégés") et les animaux de rente, en particulier ceux qui sont élevés en masse, dans le contexte de l'élevage industriel, qui eux seraient en quelque sorte considérés non comme des vivants mais comme des choses. Contestant la possibilité d'accorder des droits aux animaux - ce qui entretiendrait la confusion entre eux et les humains- il insiste sur la nécessité de revenir à un "juste milieu" où les hommes assumeraient leurs devoirs envers tous les animaux dans le respect de vraies différences. Elle le cite : "apprécier les hommes parcequ'ils sont des hommes, et les animaux parcequ'ils sont des animaux." 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de prévenir le spamming
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Espace abonné
Prolonger, réserver...

Nouveautés

Newsletter de Mauguio

Pour vous inscrire ou vous désinscrire de la lettre d'information, renseignez votre courriel ci-dessous.

Accès vers la Galerie d'images

Nous contacter