Vous êtes ici

Accueil » Collections » Dossiers thématiques » Petite sélection de petits romans... » Petite sélection de petits romans...
Dossiers thématiques
Publié le : 13/08/2014

Petite sélection de petits romans...

Ils font entre 70 et 130 pages et vous vous rappelerez exactement où vous étiez à leur lecture.
Voici une liste de romans brefs mais intenses !

>> Cliquez sur le titre pour le reserver.
Bonne lecture !

 

L'apiculteur / Maxence Fermine. - Paris :Albin Michel, 2000

Résumé : " Je recherche l'or du temps ", écrivit le poète André Breton. Cette maxime aurait pu être celle d'Aurélien, héros de ce roman d'aventures initiatique. Depuis qu'une abeille a déposé sur sa ligne de vie une fine trace de pollen doré, ce jeune Provençal de la fin du XIXe siècle ne rêve plus que de l'or - un or symbolique, poétique, qui représente bien plus que le métal précieux. Son rêve le décidera à se détourner des champs de lavande familiaux pour installer des ruches et fabriquer le miel le plus suave. Puis, après l'anéantissement de son travail par un violent orage, à partir pour l'Abyssinie, où l'attend une femme à la peau d'or, qu'il a vue en rêve... On croise Van Gogh et Rimbaud dans ces pages lumineuses, où le songe doré d'Aurélien lui vaudra de connaître bien des aléas, avant qu'il ne découvre l'or véritable de la vie.

Cote : R FER

 

 

Chronique d'une mort annoncée / Gabriel Garcia Marquez ; traduit par Claude Couffon.  - Paris : Grasset (Editions), 1981.

Les frères Vicario ont annoncé leur intention meurtrière à tous ceux qu'ils ont rencontrés, la rumeur alertant finalement le village entier, à l'exception de Santiago Nasar. Et pourtant, à l'aube, ce matin-là, Santiago Nasar sera poignardé devant sa porte. Pourquoi le crime n`a-t-il pu être évité ? Les uns n'ont rien fait, croyant à une simple fanfaronnade d'ivrognes ; d'autres ont tenté d'agir, mais un enchevêtrement complexe de contretemps et d'imprévus - souvent joyeusement burlesques -, et aussi l'ingénuité ou la rancœur et les sentiments contradictoires d'une population vivant en vase clos dans son isolement tropical, ont permis et même facilité la volonté aveugle du destin. Chronique d'une mort annoncée est un roman hallucinant où l'humour et l'imagination du grand écrivain colombien, prix Nobel de littérature, se débrident plus que jamais pour créer une nouvelle et géniale fiction sur les thèmes éternels de l'honneur et de la fatalité.

Cote: R GAR.

 

 

Le Voyage d'hiver / Georges Perec.  - Paris : Seuil, 1993.

Le Voyage d'hiver, une brève nouvelle de Georges Perec, plonge le lecteur dans l'étrange aventure de Vincent Degraël, un jeune professeur de lettres qui fait une découverte bouleversant toutes les certitudes acquises à propos de la littérature française du XIXe siècle. Un récit fascinant consacré à un poète maudit, aujourd'hui oublié, dont l'oeuvre avait "incendié tous ceux qui l'avaient eue en main".

 

Cote: R PER.

 

 

Chérie, nous allons gagner ce soir ... / Fabien Sanchez.  - Nancy : Dragonne (La), 2007.

Proche des grands nouvellistes américains, voici un livre à l’écriture cinématographique où se croisent des personnages à la dérive, en quête d’amour et de reconnaissance… L’humeur est poisseuse, mais souvent drôle aussi, tandis que les drames, petits ou grands, se jouent dans l’intimité. Avec ces nouvelles, Fabien Sanchez nous berce d’une longue complainte : celle d’un blues rauque, enfumé, qui dit la douleur et la joie d’être en vie.

Cote: R SAN.

 

 

Clémence et l'acteur nu / Benoît Fourchard.  - Nancy : Dragonne (La), 2008.

Résumé : Le livre se construit comme un chant choral: un fil ténu tisse les nouvelles entre elles, pour se dénouer que dans les toutes derniéres pages..

Cote: R FOU.

 

 

 

 

La lettre à Helga / Bergveinn Birgisson ; traduit par Catherine Eyjolfsson.  - Paris : Zulma, 2013.

Résumé : "Mon neveu Marteinn est venu me chercher à la maison de retraite. Je vais passer le plus clair de l'été dans une chambre avec vue plongeante sur la ferme que vous habitiez jadis, Hallgrimur et toi". C'est ainsi que Bjarni Gíslason de Kolkustadir commence sa réponse, à sa chère Helga, la seule femme qu'il aima, aussi brièvement qu'ardemment, du temps de sa jeunesse. Et c'est tout un monde qui se ravive : entre son élevage de moutons, les pêches solitaires, et sa charge de contrôleur cantonal du foin dans ces rudes espaces que l'hiver scelle sous la glace, on découvre l'âpre existence qui fut la sienne tout au long d'un monologue saisissant de vigueur..

Cote: R BIR.

 

Monde sans oiseaux / Karin Serres.  - Paris : Stock, impr. 2013.

Résumé : « Petite Boîte d’Os » est la fille du pasteur d’une communauté vivant sur les bords d’un lac nordique. Elle grandit dans les senteurs d’algues et d’herbe séchée, et devient une adolescente romantique aux côtés de son amie Blanche. Elle découvre l’amour avec le vieux Joseph, revenu au pays après le « Déluge », enveloppé d’une légende troublante qui le fait passer pour cannibale. Dans ce monde à la beauté trompeuse, se profile le spectre d’un passé enfui où vivaient des oiseaux, une espèce aujourd’hui disparue. Le lac, d’apparence si paisible, est le domaine où nagent les cochons fluorescents, et au fond duquel repose une forêt de cercueils, dernière demeure des habitants du village.  Un roman écrit comme un conte, terriblement actuel, qui voit la fin d’un monde, puisque l’eau monte inexorablement et que la mort rôde autour du lac..

Cote: R SER.

 

Passion simple / Annie Ernaux.  - Paris : Gallimard (Editions), 1991.

«À partir du mois de septembre l'année dernière, je n'ai plus rien fait d'autre qu'attendre un homme : qu'il me téléphone et qu'il vienne chez moi.»Annie Ernaux.

Cote: R ERN.

 

 

 

 

Sauf les fleurs / Nicolas Clément.  - Paris : Buchet-Chastel, 2013.

Résumé : Marthe vit à la ferme avec ses parents et son frère Léonce. Le père est mutique et violent, mais l'amour de la mère, l'enfance de Léonce et la chaleur des bêtes font tout le bonheur de vivre. À seize ans, elle rencontre Florent et découvre que les corps peuvent aussi être doux. Deux ans plus tard, le drame survient. Les fleurs sont piétinées, mais la catastrophe laisse intacts l'amour du petit frère et celui des mots..

Cote: R CLE.

 

 

 

Soie / Alessandro Baricco.  - Paris : Albin Michel, 1997

 Au début, Hervé Joncour fait penser à un spectateur repu qui se refuserait à intervenir dans la pièce qui se joue, et qui pourtant parle de lui. Voyageur en quête d'œufs de vers à soie, il se voit contraint, pour sauver les industriels de son village, d'effectuer une expédition "jusqu'au bout du monde". Or, en 1861, la fin du monde, c'est un Japon qui sort à peine de son isolationnisme, et, qui plus est, de mauvaise grâce. Et c'est au Japon que la vie du héros prend un tour nouveau en croisant celle d'une femme mystérieuse.

Cote: R BAR.

 

 

 

Les trois lumières / Claire Keegan ; traduit par Jacqueline Odin.  - Paris : S. Wespieser, 2011.

Résumé : Un père conduit sa fille dans une ferme du Wexford, au fond de l’Irlande rurale. Bien qu’elle n'ait que les vêtements qu’elle porte, son séjour chez les Kinsella, des amis de ses parents, semble devoir durer. Sa mère est à nouveau enceinte. Au fil des mois, la jeune narratrice apprivoise cet endroit singulier. Livrée à elle-même, elle apprend à jouir du temps et de l’espace, et s’épanouit dans l’affection de cette nouvelle famille qui semble ne pas avoir de secrets. Certains détails malgré tout l’intriguent : les habits dont elle se voit affublée, la réaction de Mr Kinsella quand il les découvre sur elle, l’attitude de Mrs Kinsella lors de leurs rares sorties à la ville voisine....

Cote: R KEE.

 

 

Le Vieux qui lisait des romans d'amour / Luis Sepulveda ; traduit par François Maspero.  - Paris : Métailié (Editions Anne-Marie), 1992.

Antonio José Bolivar Proaño est le seul à pouvoir chasser le félin tueur d'hommes. Il connaît la forêt amazonienne, il respecte les animaux qui la peuplent, il a vécu avec les Indiens Shuars et il accepte le duel avec le fauve. Mais Antonio José Bolivar a découvert sur le tard l'antidote au redoutable venin de la vieillesse: il sait lire, et il a une passion pour les romans qui parlent d'amour, le vrai, celui qui fait souffrir. Partagé entre la chasse et sa passion pour les romans, le vieux nous entraîne dans ce livre plein de charme dont le souvenir ne nous quitte plus.

Cote: R SEP.

Espace abonné
Prolonger, réserver...

Nouveautés

Newsletter de Mauguio

Pour vous inscrire ou vous désinscrire de la lettre d'information, renseignez votre courriel ci-dessous.

Accès vers la Galerie d'images

Nous contacter