Vous êtes ici

Accueil » Collections » Dossiers thématiques » Les p'tits déj littéraires 2017 de la médiathèque de Carnon » Les coups de coeur du p'tit déj d'avril 2017 » Les coups de coeur du p'tit déj d'avril 2017
Dossiers thématiques
Publié le : 19/05/2017

Les coups de coeur du p'tit déj d'avril 2017

Liberté & Cie : quand la liberté des salariés fait le succès des entreprises de Brian M. Carney et Isaac Getz

Auteur : Brian M. Carney
Editeur : Flammarion Paris
Publié : 2012
Cote : 658.401 CAR

Une étude passionnante qui met en cause et en perspective beaucoup d’idées reçues sur le management. Isaac Getz est un des penseurs actuels d’un courant dit de « l’entreprise libérée ». L’idée c’est de mettre en place, pour l’employé dans l’entreprise ou l’organisation, les modalités de la responsabilité et de la liberté. En somme, il s’agit de couper avec l’organisation pyramidale traditionnelle dans l’entreprise. La « révolution », avec cette conception de l’organisation, c’est qu’il ne s’agit pas seulement de faire plaisir aux travailleurs ni même de souscrire aux aspirations légitimes quant à leur épanouissement personnel, le fait est, que partout où ce type de management est mis en place, les résultats sont au rendez-vous. Les freins véritables viennent des encadrants et on ne devient pas du jour au lendemain un manager libérateur, mais quel formidable challenge pour les entrepreneurs de demain.

Un livre revigorant !

P.M.

Enrichissement : Une critique de la marchandise de Luc Boltanski et Arnaud Esquerre

Auteur : Luc Boltanski
Editeur : Gallimard (Editions) Paris
Publié : 2017
Cote : 330.16 BOL
 

Les deux sociologues interrogent avec ce livre extrêmement dense, le processus qui donne sa valeur aux biens et marchandises dans les milieux du luxe et du patrimoine. Et par là même contribue à l’enrichissement des classes les plus aisées. C’est un essai passionnant car il décortique un phénomène ultra contemporain qui permet aux super riches d’entretenir et de pérenniser leurs fortunes en étant déconnectés d’une quelconque production. La France et son patrimoine sont en outre particulièrement concernés par ce type d’économie.

P.M.

La chair de Rosa Montero

Auteur : Rosa Montero
Editeur : Métailié (Editions Anne-Marie) Paris
Publié : 2017
Cote : R MON

Soledad, sexagénaire bien conservée et indépendante, se fait larguer par son amant plus jeune qui va avoir un enfant avec une autre. Désespérée car très seule, elle se résout à faire appel à un « escort » pour rendre jaloux son ex, lors d’une soirée à l’opéra. Le jeune Adam, d’origine russe et 30 ans de moins qu’elle, fait irruption dans sa vie. Au début, il n’est pas question pour Soledad d’avoir une histoire sexuelle avec Adam, mais son désir incommensurable allié à la peur de vieillir la font basculer dans une histoire torride et tarifiée.

La belle idée de ce roman très contemporain, c’est de renverser le schéma habituel. Soledad aime les hommes jeunes et beaux. Aisée, c’est elle qui paie pour avoir. Mais elle a besoin d’aimer et de sincérité dans la relation et Adam peut être parfois inquiétant. Pourtant, là aussi, le lecteur est surpris ; la victime potentielle n’est pas nécessairement celle qu’on pourrait croire… Un texte qui interroge le temps qui passe et les affres de la séduction, rythmée et bien menée.

P.M.

Prendre les loups pour des chiens de Hervé Le Corre

Auteur : Hervé Le Corre
Editeur : Payot & Rivages Paris
Publié : 2017
Cote : RP LEC

Après cinq ans de prison purgés pour avoir commis un braquage en compagnie de son frère, Franck sort enfin. Comme il ne sait pas où aller ; il est hébergé par les parents de Jessica, la compagne de Fabien. Dans la maison isolée, le père maquille des voitures, la mère et la fille se traînent sur une chaleur caniculaire. Fabien est en Espagne « pour affaires ». Rapidement, Franck craque pour Jessica, terriblement sexy et borderline. Dans ce temps suspendu, au sein de cette famille toxique, les ennuis vont commencer pour Franck. Dérèglement, précarité, violence, tous les ingrédients du roman noir sont présents dans le livre, mais c’est dans les interstices, ces moments où il ne se passe rien ou presque, qu’Hervé Le Corre excelle. Un roman à l’atmosphère poisseuse qui entraîne ses anti-héros vers une fin inexorable.

P.M.

Madeleine Pauliac : L'insoumise de Philippe Maynial

Auteur : Philippe Maynial
Editeur : XO (Editions) PARIS
Publié : 2017
Cote : 940.55 MAY

Aucun lien avec l’élection présidentielle. L’histoire vraie de Madeleine Pauliac, médecin et lieutenant qui avec onze autres françaises d’à peine 20 ans, participera aux soins et à l’évacuation des blessés de Varsovie en 1945. La violence est partout et comble de l’horreur ; des soldats russes, prétendument libérateurs, vont violer des religieuses polonaises dans un couvent. Dans le plus grand secret, Madeleine les aidera à accoucher…

Ce livre est le portrait poignant d’une femme d’exception, libre et indépendante. Le récit aussi d’un destin brisé, en 1946, Madeleine se tuera en voiture sur une route près de Varsovie.

P. M.

Inhumaines : Roman des moeurs contemporaines de Claudel, Philippe

Auteur : Philippe Claudel
Editeur : Stock (Editions) Paris
Publié : 2017
Cote : R CLA

Le dernier opus de Philippe Claudel est un véritable jeu de massacre. Ce court roman constitue de brefs récits (on pense beaucoup au Jauffret des micros-fictions) est un portrait des mœurs contemporaines passé au prisme de la caricature cruelle et de l’humour noir. L’auteur des « âmes grises » n’y va pas avec le dos de la cuillère, il sort le bazooka et ce dès les premières pages. Tout y passe : le sexe, les migrants, la famille, les pauvres, l’art contemporain, la politique, les vacances, etc., en 25 tableaux tous plus déjantés les uns que les autres. Entre cruauté et farce, le malaise s’installe.

P.M.

Sur les chemins noirs de Sylvain Tesson

Auteur : Sylvain Tesson
Editeur : Gallimard (Editions) Paris
Publié : 2016
Cote : R TES

Sylvain Tesson est un rescapé. Amateur d’escalades improbables et de vodka, un soir de beuverie, il a bien failli y rester en tombant d’un toit. Après de longues semaines d’hôpital et soins intensifs, l’écrivain voyageur a pu remettre un pied après l’autre. Il s’était juré pendant sa convalescence que s’il remarchait un jour, il traverserait seul la France, d’un bout à l’autre, en empruntant les « chemins noirs ». Ce terme qu’il a emprunté à l’écrivain manosquin R. Frégni, désigne ces passages hors des sentiers battus et répertoriés. Hors des balises et au grès de rencontres improbables, l’écrivain effectue ce trajet qui, du Sud au Nord, le ramène à la vie.

P.M.

La vie secrète des arbres : Ce qu'ils ressentent de Peter Wohlleben et Corinne Tresca

Auteur : Peter Wohlleben
Editeur : Les Arènes Paris
Publié : 2017
Cote : 582.16 WOH

Ancien forestier repenti de l’administration allemande, l’auteur livre un plaidoyer vibrant pour ces êtres sensibles que sont les arbres. Ce document vendu à plus de 700 000 exemplaires dans son pays est un enchantement. On y apprend comment les arbres sont connectés, entre eux, via les racines, et comment les plus forts nourrissent et protègent les plus faibles. Il montre aussi leur formidable capacité d’adaptation, leur mémoire et la manière avec laquelle ils communiquent entre eux notamment pour se protéger. Solidarité, lenteur pour une meilleure croissance et une grande espérance de vie… les arbres ont plein de choses à nous apprendre. Vous ne vous promènerez plus jamais comme avant en forêt.

P.M.

Notre histoire : Pingru et Meitang de Rao Pingru

Auteur : Rao Pingru
Editeur : Editions du Seuil Paris
Publié : 2017
Cote : 895.1 RAO

Un livre original et émouvant, doublé d’un bel objet. Rao rencontre Meitang avec laquelle il se fiance en 1946, ils vont traverser ensemble 60 ans d’amour et de turbulences au grès des soubresauts de la Chine. Quand, à l’âge de 86 ans, après le décès de sa femme, Rao écrit l’histoire familiale qu’il agrémente d’une centaine de dessins en couleurs, il n’imagine pas qu’il sera publié. Il veut juste laisser un témoignage à ses enfants. Pourtant ce livre modeste en forme de chroniques du quotidien va connaître en Chine un immense succès. Il devient le symbole de la fidélité dans un monde volage, au point que les fiancés se l’offrent avant de convoler. Un livre tissé des petits riens de l’existence qui font la vie d’un homme.

P.M.

La ville dont la cape est rouge de Asli Erdogan et Esin Soysal Dauvergne

Auteur : Asli Erdogan
Editeur : Actes sud Arles
Publié : 2003
Cote : R ERD

Ozgür, une jeune turque, débarque un jour à Rio, pour habiter médiocrement chez un professeur pingre qui lui consent une chambre obscure de domestique. Elle survit en donnant quelques heures d’enseignement. Elle y connaît l’horrible pauvreté des favellas, la peur, la faim. Elle plonge en solitaire, femme blanche « gringa » dans un enfer démesuré qui lui inspire dégoût et fascination. Ozgür, s’en sort par son désir de décrire sur un cahier vert cette jungle impitoyable où se côtoient bandits, drogués et fous dans une joie frénétique, jusqu’à en être la victime.

Ce roman est un formidable cri qui se détache d’une ville décrite sans complaisance, nuit et jour belle et repoussante, à la violence omniprésente où coups de feux tuent dealers et innocents, les feux d’artifice annoncent l’arrivée de la drogue dans les favellas, et où le sexe est imposé violemment aux femmes considérées à la fois comme déesses et prostituées. L’écriture, tour à tour simple et lyrique, sensuelle et maîtrisée, rend magnifiquement compte du chaos où survit la fragile héroïne. C’est un brulot poétique et foisonnant à la beauté haletante qui vous emporte dans un rythme insensé. Sa construction tout du long en deux discours plus ou moins distincts ; sur la vie au jour le jour d’ Ozgür et sur des éléments du futur roman écrits en italique est habile et déconcertante.

Le lecteur est emporté par un bouillonnement fascinant d’une ville unique et magique, Rio, dont il a du mal à s’extraire jusqu’à la fin.

J.G.

L'opossum rose de Federico Axat et Isabelle Gugnon

Auteur : Federico Axat
Editeur : Calmann-Lévy Paris
Publié : 2016
Cote : RP AXA

L’opossum rose est le quatrième roman de Federico AXAT, écrivain argentin de 42 ans. Cette fois il nous entraine dans une histoire démente, tortueuse à souhait qui commence par un suicide avorté du héros Ted McKay à qui un inconnu, au moment où Ted se prépare à passer à l’acte, offre un marché tordu : au lieu d’un suicide qui sera douloureusement ressenti par sa famille, il sera tué par un envoyé d’une organisation, après qu’il aura lui-même exécuté un assassin qu’elle lui aura désigné, un délinquant épargné par la justice. Ensuite, on se laisse embarquer à un rythme vertigineux dans un récit haletant où la vérité semble parfois se dessiner puis se dérobe.

Ted suivi par sa psy Laura Hill croit tuer un homme puis deux, être atteint d’une tumeur au cerveau qu’il n’a pas en réalité. On se creuse la tête pour trouver un sens à cette histoire labyrinthique, écrite en chapitres courts, fertile en fausses pistes, retournements continuels de situations. L’opossum rose apparait à Ted avant et pendant chaque acte de sa recherche de la vérité sur ses actes. On croit comprendre, distinguer les méchants des gentils, puis non, on est perdu et entrainé avec des flashbacks sur une nouvelle piste explicative et balloté dans une logique implacable jusqu’au dénouement final qui nous laisse pantois.

C’est un livre surprenant par sa maitrise de la complexité, écrit dans un style simple et direct qui vous accroche au travers de son personnage principal doutant avec lui sur lui-même ou de la sincérité de ses proches entre délires, hallucinations et réalité. On a du mal à le lâcher avant d’en connaître la fin, pris par la magie d’une construction impressionnante aux frontières de la folie.

J.G.

Espace abonné
Prolonger, réserver...

Prochains événements

Nouveautés

Newsletter de Mauguio

Pour vous inscrire ou vous désinscrire de la lettre d'information, renseignez votre courriel ci-dessous.

Accès vers la Galerie d'images

Nous contacter