Vous êtes ici

Accueil » Collections » Dossiers thématiques » Rencontre d'auteur : Eric Vuillard » Rencontre d'auteur : Eric Vuillard
Dossiers thématiques
Publié le : 14/03/2018

Rencontre d'auteur : Eric Vuillard

A l’occasion de la comédie du livre, la médiathèque reçoit Eric Vuillard, Prix Goncourt 2017 pour son livre « L’ordre du jour » édité chez Actes Sud samedi 26 mai à 11h.

Il sera interviewé par Thierry Guichard, directeur de publication du Matricule des anges.


 

Son originalité, réécrire l’histoire sous un autre angle.

Pas de scoops, ni d’archives exhumées. La même histoire, les mêmes faits, seule la façon de les regarder diffère. Eric Vuillard est un auteur de romans qui a pour habitude de scruter la grande histoire avec sa lampe de poche. Une façon bien à lui de nous rappeler que les grands moments historiques ne sont, en réalité, que le théâtre de petites impostures. Derrière la grande scène des évènements, les coulisses offrent parfois une réalité plus prosaïque, ou se côtoient la lâcheté, les petits arrangements et la contingence pour ces premiers rôles qui ont fait l’histoire…

 

 

 

Son thème de prédilection, la tentative de domination de l’homme par l’homme.

A travers ses différents romans, il aborde la conquête de l’homme sur l’homme.

Celle de Pizarro qui entraînera la chute de l’empire inca dans Conquistadors, sorti en 2009. Ou encore celle des dirigeants occidentaux en Afrique dans Congo, sorti en  2012.
Tout comme le  grand carnage de la première guerre mondiale, dont on peine à comprendre les causes tant elles sont équivoques, dans La Bataille d’Occident, sorti la même année.
Une autre forme de  domination comme un vertige que l’on ressent lors du spectacle qui revisite le massacre des indiens à Wounded creek à la gloire de Buffalo Bill dans La tristesse de la terre, prix Goncourt des lycéens en 2014.
Imprimée cette domination, dans ces visages oubliés car anonymes qui ont pris les armes de la Révolution dans 14 juillet, sorti en 2016… Et enfin, dans le rôle essentiel qu’ont joué les industriels allemands pendant le seconde guerre mondiale dans L’ordre du jour couronné du Prix Goncourt l’année dernière.

Et sa réponse, comme une évidence.

« Car ils s'emmerdaient, ces puissants » justifie Eric Vuillard de sa plume corrosive qui provoque la destruction des mythes. Sa façon simple d’expliquer l’histoire ; des prétextes souvent fallacieux pris par les hommes pour faire endurer leur rêve de grandeur, au détriment de ce qui fonde l’humain.
Eric Vuillard rétablit la place qui est faite aux grands de ce monde en introduisant ces visages modestes qui ont fait l’histoire et qui sont devenus de véritables passeurs d'idées. En écoutant leur instinct qui leur a simplement dicté d'être humains, tous ces inconnus au bataillon nous permettent encore aujourd'hui de vivre en humanité et sans que jamais, on les  reconnaisse pour nous avoir évité la barbarie.

 

 

Prix Goncourt 2017 pour un récit à l'orée du tangible et de l'imaginaire

 

Récit par la véracité des faits, roman par leur mise en scène, ce livre, dont les absences historiques, par manque d'archives se trouvent comblées par l'imagination, est le premier récit à obtenir le fameux Prix Goncourt. En effet, le règlement prévoit de ne récompenser que les romans. C'est ce qui fait l'originalité de cet opus de 160 pages, il est inclassable et affranchi des codes littéraires,

ce n'est pas un roman, ce n'est pas essai, ce n'est pas un documentaire, c'est tout à la fois.
"Si l'on soulève les haillons hideux de l'Histoire, on trouve cela : la hiérarchie contre l'égalité et l'ordre contre la liberté" c'est ce que nous glisse Eric Vuillard comme conclusion.
A la question, comment tout cela a-t-il été possible, il tente de donner un autre éclairage, comme l'explication des films de propagande nazie devenus au fil du temps, l’histoire de l’Allemagne elle-même. Une histoire plus très objective et pour cause. Mais quel est le fond de l’histoire sans l’intention des hommes qui la créée ?

L'ordre du jour est une barque ailée qui vole entre les eaux troubles du réel et de l''imaginaire, de l'intuitif à l'avéré, pour partir à la conquête des postures et autres impostures humaines qui ont fait la grande Histoire souvent pour de mauvaises raisons.

« Les ombres pénètrent dans le grand vestibule du palais présidentiel de l’Assemblée ; mais bientôt, il n’y aura plus d’Assemblée, il n’y aura plus de président, et, dans quelques années, il n’y aura même plus de Parlement, seulement un amas de décombres fumants. »

Ils s’appellent Krupp, von Schnitzler, von Opel, ils dirigent BASF, Bayer, Siemens, Allianz, Telefunken. Ils s’apprêtent à financer le nazisme, car le nerf de la guerre, c’est l’argent. Cela ne vous rappelle pas, au passage, ce que nous appelons aujourd'hui, la levée de fonds en politique ?

« Ils sont là, parmi nous, entre nous. Ils sont nos voitures, nos machines à laver, nos produits d'entretien, nos radio-réveils, l'assurance de notre maison, la pile de notre montre. Ils sont là, partout, sous forme de choses. Notre quotidien est le leur. Ils nous soignent, nous vêtent, nous éclairent, nous transportent sur les routes du monde, nous bercent. Et les vingt-quatre bonshommes présents au palais du Président du Reischstag, ce 20 février, ne sont rien d'autre que leurs mandataires, le clergé de la grande industrie ; ce sont les prêtres de Ptah. Et ils se tiennent là impassibles, comme vingt-quatre machines à calculer aux portes de l'Enfer."

 

 

Ses autres livres

 

Conquistadors / Éric Vuillard. -Léo Sheer . 2009

Conquistadors raconte un épisode de la conquête du monde. C'est en tous les cas un grand raout d'or et de sang, épopée glorieuse et vulgaire, comme elles le sont toutes, assortiment de hautes manœuvres et de mauvais coups. Cet épisode est celui de la conquête du Pérou par Francisco Pizarre et de la destruction de l'Empire inca. On y voit s'ouvrir la tragédie de notre monde, celui où nous vivons, par un grand fait divers où la mappemonde, Dieu, l'or et la poudre se rencontrent. Ainsi, s'accrochant aux pentes sèches de la Cordillère pour la grande chasse à Dieu, les mercenaires d'Espagne soufflèrent sur les premières braises de l'empire le vent glacial du progrès.

Cote : R VUIL

 

 

La bataille d'Occident (Eric Vuillard) - NEUFLa bataille d'Occident / auteur Eric Vuillard. -  Actes Sud -  2012

Le détail et la précision sont les armes qu’Éric Vuillard pointe contre les analyses rebattues et les clichés brouillant le regard porté sur des scènes cent fois décrites. Il accumule les mesures chiffrées dans le chapitre consacré à « la journée meurtrière de tous les temps », celle du 22 août 1914, quand 27 000 hommes ont trouvé la mort dans une même bataille. Le suivi de la trajectoire de la balle qui sort du pistolet de Raoul Villain pour atteindre Jean Jaurès en «pénétrant l’os, l’occipital peut-être, large écaille crème, reposant de ses deux petites pattes rondes sur le rachis», occupe plus de place dans la référence faite à son assassinat que l’étude de la personnalité du tribun socialiste....

Cote : R  VUIL

 

 

CongoCongo / Éric Vuillard. - Actes Sud, - 2014

 "Le Congo, ça n'existe pas." Il faut donc l'inventer. En 1884, à la conférence de Berlin, les grandes puissances se partagent l'Afrique et créent l'Etat indépendant du Congo, une simple entreprise commerciale. Viennent alors le défrichage, l'installation des comptoirs, les massacres... En évoquant le roi Léopold Il, Charles Lemaire l'éclaireur, Léon Fiévez le tortionnaire, les frères Goffinet les négociateurs, Eric Vuillard donne au mal un visage.
A la fois récit historique et réflexion politique sur le libre-échange, Congo ressuscite, d'une plume lucide et irrévérente, la période coloniale, l'aube de notre modernité.

Cote : R  VUIL

 

 

Tristesse de la terreTristesse de la terre : Une histoire de Buffalo Bill Cody / Eric Vuillard. - Actes Sud2014.

Des centaines de cavaliers galopent, soulevant des nuages de poussière. On a bien arrosé la piste avec de l’eau, mais on n’y peut rien, le soleil cogne. L’étonnement grandit, les cavaliers sont innombrables, on se demande combien peuvent tenir dans l’arène. C’est qu’elle fait cent mètres de long et cinquante de large ! Les spectateurs applaudissent et hurlent. La foule regarde passer ce simulacre d’un régiment américain, les yeux sortis du crâne. Les enfants poussent pour mieux voir. Le cœur bat. On va enfin connaître la vérité.

Cote : R  VUIL

PRIX GONCOURT DES LYCEENS EN 2014

 

 

14 juillet / Eric Vuillard. - Actes Sud, 2016 (2016 Première édition)

 Paris est désormais au peuple. Tout chaviré. Aiguisé. Se baignant aux fontaines. La nuit est tombée. De petits groupes marchent sur les barrières. Ce sont des bandes d'ouvriers, de menuisiers, de tailleurs, gens ordinaires, mais aussi des porte-faix, des sans-emplois, des argotiers, sortis tout droit de leur échoppe ou du port au Bled. Et dans la nuit de la grande ville, il y eut alors une étincelle, cri de mica. L'octroi fut incendié. Puis un autre. Encore un autre. Les barrières brûlaient. Ce qui brûle projette sur ce qui nous entoure un je-ne-sais-quoi de fascinant. On danse autour du monde qui se renverse, le regard se perd dans le feu. Nous sommes de la paille.

Cote : R  VUIL

 



Comme dans ses romans, la caméra sur l"épaule...

Deux ans après avoir réalisé un court-métrage de 10 minutes, «l’Homme qui marche» en 2006, Eric Vuillard  a réalisé en 2008 un long métrage, Mateo Falcone, qui est une adaptation de la nouvelle éponyme de Prosper Mérimée publiée avec le sous-titre Mœurs de la Corse en 1829 dans la Revue de Paris
Le film a été présenté au festival de Turin ainsi qu'au festival Premiers Plans d'Angers, et est sorti en salle en novembre 2014.

Au sujet de Mateo Falcone, Eric Vuillard dira que le jeune garçon  ne pouvait pas faire autrement, entrainé dans une spirale de violence.

>> Entretien avec le cinéaste

 

En savoir plus...

http://www.lmda.net/
Matricule des anges
Le matricule des Anges, un mensuel de littérature contemporaine.
https://humanite.fr/eric-vuillard-ce-quon-appelle-fiction-participe-la-structure-de-notre-savoir-635678
Interview d'Eric Vuillard dans l'Humanité
Interview d'Eric Vuillard dans l"Humanité en mai 2017
https://www.france.tv/france-5/la-grande-librairie/saison-10/313437-la-grande-librairie.html
la Grande Librairie - La Cinq
Eric Vuillard dans la grande librairie diffusée le 09 novembre 2017.
https://www.arte.tv/fr/videos/080477-000-A/metropolis-l-ordre-du-jour-d-eric-vuillard/http://
Métroplis de ARTE
Eric Vuillard parle de son dernier livre "L'ordre du jour"
https://www.cairn.info/revue-afrique-contemporaine-2014-4-page-210.htm
Bataille de l'occident et Congo dans CAIRN
Bataille de l'occident et Congo, un article écrit par Florian Alix, maître de conférences à l’université Paris-Sorbonne, dans CAIRN
Espace abonné
Prolonger, réserver...

Newsletter de Mauguio

Pour vous inscrire ou vous désinscrire de la lettre d'information, renseignez votre courriel ci-dessous.

Accès vers la Galerie d'images

Nous contacter