Vous êtes ici

Accueil » Collections » Dossiers thématiques » Nature writing ou écriture de la nature » Nature writing ou écriture de la nature
Dossiers thématiques
Publié le : 26/12/2018

Nature writing ou écriture de la nature

Pour la nuit de la lecture, nous ferons une pause au second de la média autour des vins nature et de la littérature. Un vin, un auteur : quoi de plus naturel et de plus instinctif que d'associer le terroir des mots à celui des saveurs vinicoles  ?

L'occasion nous sera donnée de déguster des vins biologiques et d'écouter Thierry Guichard, Directeur littéraire de la revue "Le matricule des anges" nous parler de ces auteurs américains issus du courant nature writing ou encore appelé ecole du Montana. Nous sillonnerons ensemble  les routes des Etats-Unis  tout en découvrant les cépages de notre propre territoire.

Un rendez-vous à la croisée des chemins, dans la  Nature et ce qu'elle a de plus inspirant.

 

Le Montana, une place pour la Nature

Mais pourquoi le Montana ? Il faut dire que le Montana, à lui tout seul, est grand comme la France. A cheval entre les Rocky mountains et les grandes plaines, cet état  reste conforme à l'idée que l'on se fait de la conquête de l'Ouest, des grands espaces et le sentiment de liberté qu'ils inspirent. Faiblement peuplé, il laisse place à une nature grandiose et préservée. Le climat y est rude : le baromètre peut descendre jusqu’à -40° en hiver. Cette nature apre et organique plonge l'homme dans une quête d'absolu entre ciel et plaine à perte de vue. Une conquête subtile en forme de retour aux sources. Sauf que...

Conquérir quoi et pour se prouver quoi ?  Au 19ème siècle,  le Montana devient le théatre de nombreuses tragédies entre cow boys et indiens, La conquête de l'absolu devient celle de l'or et du chemin de fer, celle de l'avoir sur l'être. A l'image des affrontements de little Big Horn, signant une rancoeur indélébile entre les hommes, la conquête a lieu, mais ce n'est pas celle que l'on attendait.. Celle-ci est plus pernicieuse car après les combats, il faut habiter une même terre alors que les  sillons identitaires diffèrent.

En parallèle, les grandes villes se développent avec le chemin de fer et la révolution industrielle pointe le bout de ses ailes. Le progrès technologique est en marche. Cependant, on voit fleurir des courants de pensées qui le refusent.
D.H. Thoreau en devient malgré lui, le fleuron. En écrivant Walden en 1854, il ouvre la voie aux américains refusant le modèle économique des grandes villes de l'Est. En choisissant de vivre dans les grands espaces de L’Ouest, il affirme une liberté de choisir son retour aux sources. Les bases de la désobeïssance civile, sont posées soulevant ainsi la question de notre rapport au pouvoir et de notre pouvoir d'action au sein de la société. Il propose une alternative de résistance non violente qui influencera des figures politiques, spirituelles ou littéraires telles que Léon Tolstoï, Gandhi et Martin Luther King. Mais plus encore en se retirant du monde à Walden, il dénoncera l'absurdité de la société de consommation. Idée justement reprise dans les années 1960 auprès des écrivains du Montana. 


 

Walden / Henry David Thoreau ; traduit de l'Américain par Brice Matthieussent ; préfacé par Jim Harrison. - 2010

En 1845, Henry David Thoreau part vivre dans une cabane construite de ses propres mains, au bord de l’étang de Walden, dans le Massachusetts. Là, au fond des bois, il mène pendant deux ans une vie frugale et autarcique, qui lui laisse tout le loisir de méditer sur le sens de l’existence, la société et le rapport des êtres humains à la Nature. Une réflexion sereine qui montre qu’il faut s’abstraire du monde et de ses désirs pour devenir réellement soi-même.

 

 

 

Désobéissance civile / Henry David Thoreau. - Paris : mille et une nuits,  2000.

"le meilleur gouvernement est celui qui gouverne le moins", demeure l'un des plus beaux pamphlets contre l'Etat qui, d'André Gide à la Beat Generation, a exercé une influence déterninante.

 

 


 

L'école du Montana, une place pour l'homme

Le Montana compte la plus grande proportion d’écrivains par habitant, à tel point que le “New York Times” l’a baptisé le “nouveau Montparnasse” ! Mais qu'est-ce qui attire les écrivains dans le Montana ?

La Nature, on l'aura compris ! Sommets enneigés, plaines colorées, territoires à la fois riches et sauvages... Voilà ce que tente d'approcher l'école du Montana, une tradition littéraire où la nature renvoie l'homme dans sa problématique d'habiter le monde parce qu'il veut le dominer. L'héritage indien est bien présent dans cette littérature, l'homme doit comprendre la nature s'il veut vivre avec elle. Mais en aucun cas, elle se laisse dominer.  James Welch et Sherman Alexie, deux auteurs amérindiens parlent de ce rapport presque charnel qu'entretiennent les pionniers du Montana avec ces éléments.

Le nature writing débute dans les années 70 avec “La rivière du sixième jour”. Un roman  écrit en 1976 par Norman Maclean qui connaîtra le succès grace à son adaptation au cinéma, sous le nom de Et au milieu coule une rivière. Ce roman autobiographique raconte la relation entre Norman Maclean et son frère Paul autour de parties de pêche à la mouche mémorables.

Au dela de la Nature exploitée à part entière dans ce courant, les histoires que ces écrivains nous racontent sont celles d'hommes qui tentent prosaîquement de se tenir à l'orée de ce monde en se débarassant des contraintes sociales.  On constate qu'une forme de ruralité s'organise autour des éléments. Une ruralité virile par la force des choses. Comme ces écrivains du Montana, leurs personnages sont des trappeurs, des chasseurs, des pêcheurs... D’où cette impression de littérature écrite par et pour les hommes. Il n'y a pas beaucoup d'ombres féminines dans les histoires que nous racontent Rick Bass, Jim Harrison, ou James Lee Burke. Seulement une nature à couper le souffle. Rick Bass dit à ce sujet : “Nous ne posons pas la nature autour des personnages ou les personnages autour de la nature. Personnages et nature ne font qu’un.”

 

Donc, on l'aura compris, des vastes étendues des Grandes Plaines aux denses forêts du Nord, les romans estampillés  Nature writing racontent la conquête du territoire humain à travers celle du territoire américain. Une histoire gravée dans la terre des grandes plaines, dans le lit des rivières, sur les flancs des montagnes enneigées que d'authentiques cowboys parcourent inlassablement à la recherche de leur El Dorado interieur. En se confrontant aux éléments, ils trouvent une forme de rédemption existentielle, débarrassée de la modernité et de ses maux, le silence des plaines comme un echo à leur propre recueillement.
Un véritable retour aux sources pour tenter de comprendre l'instinct sauvage qui sommeille en chacun de nous et qui ne demande qu'à s'épanouir au contact de mère Nature.

 

En savoir plus...

Publié le : 29/12/2018

L'ouest américain côté cinéma

Une sélection de films sur l'Ouest américain

Dead man
par Jim Jarmusch
The Revenant
par Alejandro Gonzalez Inarritu
Wild
par Jean-Marc Vallée

Publié le : 28/12/2018

Nature writing

Une sélection de livres sur l'Ouest américain

Indian blues
par Sherman Alexie
Swan Peak
par James Lee Burke

https://www.france.tv/france-5/les-carnets-de-route-de-francois-busnel/
Carnet de voyage
Les carnets de routes de François Busnel à travers les Etats-Unis
https://www.gallmeister.fr/
Editions Gallmeister
Une maison d'édition française spécialiste des grands espaces américains
https://www.lemagamericain.fr/photos-montana/
Le Montana
Des photos pour partir à la découverte du Montana
https://www.ina.fr/video/CPC92002283
Les écrivains du Montana
Une archive de l'INA
http://virtuel-audio.com/realisations/la-grande-librairie-jim-harrison
Jim Harrison
Jim Harrison à la grande librairie
https://www.telerama.fr/livre/trois-raisons-de-re-lire-henry-david-thoreau,124377.php
H.D Thoreau
Un article pour comprendre qui était D.H Thoreau
Espace abonné
Prolonger, réserver...

Nouveautés

Newsletter de Mauguio

Pour vous inscrire ou vous désinscrire de la lettre d'information, renseignez votre courriel ci-dessous.

Accès vers la Galerie d'images

Nous contacter