Vous êtes ici

Accueil » Collections » Dossiers thématiques » Des difficultés de lecture ? » Améliorer la lisibilité d'un texte » Améliorer la lisibilité d'un texte
Dossiers thématiques
Publié le : 9/03/2016

Améliorer la lisibilité d'un texte

En suivant quelques recommandations de base, on peut améliorer à la fois la discrimination visuelle des lettres et la compréhension générale d'un texte. Ces recommandations sont utiles, à la fois pour toute personne qui produit et communique un texte, un éditeur, un enseignant, mais aussi bien sûr pour le lecteur, qui pourra modifier le fichier numérique qui est à sa disposition.

Ces recommandations doivent être adaptées aux préférences de chaque personne.

Macrotypographie

La macrotypographie concerne la composition de la page et du paragraphe, la taille et le positionnement des blocs de texte ainsi que la composition texte/images. Qu'est-ce qui peut favoriser la compréhension d'un texte ?

  • aérer la mise en page : marges, espaces entre les blocs de texte;
  • structurer votre texte en paragraphes courts, précédés de titres de paragraphes et de sous-titres;
  • proposer des des titres hiérarchisés : titre de taille 1, sous-titre de taille 2, titre de paragraphe de taille 3, etc... ;
  • éviter les présentations en colonnes ;
  • éviter un bloc de texte justifié qui n'offre pas de repères visuels;
  • augmenter l'interlignage, c'est à dire l'espacement entre les lignes : 1,5 ou 2 ;
  • adopter une taille de police qui ne soit pas inférieure à 12, et qui peut aller jusqu'à une police de taille importante, comme 14 ou même 16 pour les lecteurs débutants.

Microtypographie

La microtypographie concerne la composition de la ligne, du mot et de la lettre.

Il est préférable d'éviter l'italique, car des personnes qui souffrent de troubles neurovisuels ont des difficultés à discriminer les obliques. Evitez également de souligner les mots, d'écrire tout en majuscules, d'écrire sur un fond blanc lumineux. Pour mettre en relief un mot ou une expression, on peut privilégier le gras, le changement de couleur ou le grossissement.

L'interlettrage, c'est à dire l'espacement entre les lettres, et l'intermot, l'espacement entre les mots, doit être équilibré. Moins de mots par ligne favorise une lecture rapide.

Le choix de la police

Il semble important de choisir des polices de caractères qui permettent de discriminer facilement les lettres qui peuvent porter à confusion. A privilégier, les polices « sans serif » ou sans empattement.
« En typographie, les empattements sont les petites extensions qui forment la terminaison des caractères dans certaines polices d'écriture (dites « serif » en anglais). » Wikipedia

Polices basiques

On peut opter pour des polices très répandues comme Arial, Verdana, Tahoma, Century Gothic, Calibri Lucida sans unicode, Trebuchet MS.

Polices adaptées

L'efficacité de ces polices adaptées, spécialement créées pour les personnes dyslexiques, n'a pas été prouvée, mais beaucoup de personnes estiment qu'elles diminuent la fatigue visuelle et cognitive. A vous de tester !

Polices open source

Une police open source peut être librement téléchargée et utilisée. Elle est gratuite.

OpenDyslexicOpenDyslexic est une police open source, créée par Abelardo Gonzalès pour éviter la confusion entre des lettres dont le dessin est proche. Pour un grand nombre de personnes, elle réduit la surcharge cognitive liée à l'effort de lecture. Elle est proposée par défaut dans certaines applications de lecture ou certains supports de lecture, mais on peut aussi la télécharger gratuitement et l'installer sur son PC ou sa tablette.

 

 

Il existe d'autres polices adaptées open source : Read Regular, Gill Dyslexic, Read Regular, Lexia Readable.

+ Dyslexia Reading Well

 

Polices propriétaires payantes

La police Dyslexie est une police propriétaire dessinée par Christian Boer, un graphiste néerlandais dyslexique, pour des dyslexiques.
 


Sylexiad est développée par le Dr Robert Hilliert.

En savoir plus...

http://www.dafont.com/fr/
Dafont
Dafont propose le téléchargement d'un très grand nombre de polices de caractères, open source ou propriétaires.
http://www.formes-vives.org/documents/Cours-de-typographie-AdrienZammit-partie2.pdf
Cours de typographie d'Adrien Zammit, partie 2
Après la macrotypographie, la microtypographie : la composition du mot, de la ligne et de la lettre.
http://www.formes-vives.org/documents/Cours-de-typographie-AdrienZammit-partie1.pdf
Cours de typographie d'Adrien Zammit, partie 1
Adrien Zammit expose de manière très claire les bases de la macrotypographie.
Espace abonné
Prolonger, réserver...

Nouveautés

Newsletter de Mauguio

Pour vous inscrire ou vous désinscrire de la lettre d'information, renseignez votre courriel ci-dessous.

Accès vers la Galerie d'images

Nous contacter