Vous êtes ici

Accueil » Collections » Dossiers thématiques » Lecture numérique au collège » Le retour des ours : fictions radio (2018) » Le retour des ours : fictions radio (2018)
Dossiers thématiques
Publié le : 26/12/2018

Le retour des ours : fictions radio (2018)

Du 12 au 16 novembre 2018, une classe de 3ème du collège de l'Étang de l'Or s'est lancé un défi un peu fou : en un temps record, cinq jours, réaliser de petites pièces sonores à partir du recueil de nouvelles de Nicolas Ancion, Les Ours n'ont pas de problème de parking (Espace nord). L'objectif : adapter ces nouvelles pour une écoute publique, et peut-être, plus tard, une diffusion radio.

Nicolas Ancion présente le projet aux élèves.

Une enseignante de français, un enseignant de musique, deux professeurs documentalistes, deux médiateurs numériques ont construit ce projet avec l'auteur des nouvelles Nicolas Ancion, et François Lopez, musicien et compositeur. Nicolas et François étaient présents aux côtés des 25 adolescents pour apporter un autre regard sur l'écriture. Cinq jours d'immersion, en alternance au CDI du collège et à la médiathèque où nous les avons accueillis pendant deux jours, avec bonheur !

Créations sonores

Les élèves ont réalisé cinq créations sonores, cinq comme les doigts de la main !  Vous pouvez écouter l'intégralité des fictions sur notre chaîne YouTube.

Adapter un texte pour la radio 

"Dans les nouvelles de Nicolas Ancion, la Belgique et ses rues grises sont le théâtre d'un réenchantement du monde. Des personnages d'une banalité totale deviennent les héros, presque toujours malgré eux, d'histoires noires, mais émouvantes, où la tonalité du polar sert à masquer des émotions fortes et une mélancolie désarmante. Une vingtaine d'années après leur publication, ces nouvelles touchent encore les lecteurs, notamment des adolescents." (Nicolas Ancion)

Mais comment réécrire une nouvelle pour la radio ?
Nicolas Ancion leur a donné carte blanche pour couper, écrire un dialogue ou le réécrire, remplacer un mot, inventer, bref, s'approprier librement le texte. Le texte est observé à la loupe. Des choix s'imposent : qui parle, une voix, plusieurs voix ? Et qui interprètera le personnage principal, le narrateur, les dialogues ? Au fil de l'écriture, les élèves s'essayent à lire à voix haute et commencent à s'enregistrer.

La mise en voix des textes découpés en petites séquences demande beaucoup de concentration. Quatre enregistreurs numériques, de petits groupes éparpillés pour trouver un îlot de silence, plus de 500 pistes ! Des élèves interprètent le texte avec aisance, pour d'autres, c'est une épreuve qu'il faut surmonter : lire avec fluidité, exprimer une émotion, entendre sa voix.  Parfois on se rend compte que la séquence est trop longue ou bien qu'il faut changer un mot ou marquer une pause.

 

François Lopez prend le relais. Les élèves apprennent aussi progressivement à produire des enregistrements de qualité et à consigner les numéros de pistes. Fiers d'être autonomes ! 

Les enregistrements doivent être mis bout à bout avec le logiciel de montage son et nettoyés, un travail de longue haleine, nouveau pour les élèves. Si les voix saturent, il faut refaire l'enregistrement. Dernière étape, le mixage. Les élèves s'appuient sur leurs conduites son pour créer des ambiances sonores, ajouter quelques sons et un ou deux extraits musicaux.

Mercredi 19 décembre, les élèves, les intervenants, l'équipe projet, des parents, la principale et la principale-adjointe du collège, nous sommes réunis pour écouter les créations sonores des élèves. François Lopez a repris les mixages des nouvelles et créé un montage des six projets consacrés à l'une des nouvelles, l'Album de foot. Nous nous laissons emporter, nous découvrons le pouvoir suggestif du son;  c'est une belle surprise !

Les échanges après l'écoute témoignent de l'adhésion des élèves au projet. Alors, on continue ?

Espace abonné
Prolonger, réserver...

Nouveautés

Newsletter de Mauguio

Pour vous inscrire ou vous désinscrire de la lettre d'information, renseignez votre courriel ci-dessous.

Accès vers la Galerie d'images

Nous contacter